Vous n'êtes pas connecté
Librairie Saint-Paul


EMBARRACISMES, LE RACISME AU QUOTIDIEN - PREFACE DE CECILE KYENGE


EMBARRACISMES, LE RACISME AU QUOTIDIEN - PREFACE DE CECILE KYENGE

Auteur : Komla-Ebri Kossi

Éditeur : Editions Laborintus

Collection : Lignes de migrations

Date de parution : 30/06/2016

Format : 18.00 cm x 12.00 cm x 8.00 cm

EAN13 : 9791094464137


Quatrième de couverture

Recueil de 64 courtes nouvelles qui relatent et dénoncent le racisme au quotidien en Italie.

Kossi Komla-Ebri propose une véritable immersion au cœur de l’actualité politique: une collection d’anecdotes montrant le racisme au quotidien en Europe.

Les Embarracismes ne sont pas seulement des petites histoires qu’on pourrait renfermer dans une catégorie littéraire mais surtout des scènes de vie quotidienne qui se déroulent dans la société européenne d’aujourd’hui, à la lisière entre le racisme et l’embarras.

 

Dans un contexte politique et social de crise un certain nombre de questions reste sans réponse et le livre de Kossi déclenche la réflexion sur les concepts d’appartenance, d’intégration, d’identité : par quoi se traduit l’intégration à la société ? Ou encore, que faut-il entendre par intégration ?

 

Kossi komla-Ebri, Embarracismes - Le racisme au quotidien.

Traduit de l’italien par Giovanna Paola Vergari

Préface de Cécile Kyenge, députée européenne, ancien ministre italien pour l’Intégration

Editions Laborintus, Collection Lignes de migrations 

140 pages format 12 x 18

 

 

 

«  Cet heureux néologisme, inventé par Kossi Komla-Ebri, dépeint les situations qui ne rentrent pas dans les cas de discrimination cruelle, violente ou du moins intentionnelle, mais sont des épisodes de racisme de petit calibre qui surviennent sans que leur auteur ne s’en rende vraiment compte. L’embarracisme, comme une gaffe indécente, crée un malaise. Comme un lapsus freudien, il dévoile des jugements et des préjugés refoulés. Si chacun de ces épisodes n’est pas grave en soi, les embarracismes blessent leurs victimes, parce qu’ils sont quotidiens et parce qu’ils illustrent une mentalité répandue peuplée de stéréotypes. »

 

Cécile Kyenge, Ancien ministre italien pour l’intégration, Députée européenne

 

« Un recueil qui raconte, avec une rare maîtrise de l’écriture, la partie la plus noire du cœur d’une société qui se dit multiculturelle mais qui construit des murs d' (in)différence. En effet, Kossi parvient à nous raconter non pas les atrocités concernant le drame du (non) accueil mais il nous aide à révéler le pire ennemi à combattre : notre « embarracisme » dans les petits et grands actes quotidiens vis-à-vis de ceux qui sont différents de nous uniquement parce que nous avons oublié Dieu dans un supermarché de rêves brisés. Un livre qui fait réfléchir, avec beaucoup d’auto ironie, à propos d’un monde qui continue de progresser mais dans lequel personne ne progresse vraiment. Vivement conseillé également à Michel Houellebecq... »

Gian Paolo Serino, critique littéraire et écrivain

 

À propos de l’auteur. Kossi Komla-Ebri  est né au Togo en 1954. Après avoir passé son Bac en France il est parti vivre en Italie où il a poursuivi des études en Médecine à Bologne. Naturalisé italien, Kossi est un des représentants de la littérature de la migration en langue italienne. Il a publié plusieurs livres de récits et un roman, Neyla)

 

Giovanna-Paola Vergari, enseigne Langue et Littérature italiennes à l’Université Lille3, dirige la Collection Lignes de migration.

 

À propos des Éditions Laborintus, fondées à Lille en mai 2015 par un groupe de jeunes chercheurs, sont une maison d’édition consacrée aux sciences humaines et sociales. Elles éditent des textes d’auteurs contemporains et anciens, principalement francophones.

 ******************************************************

Extrait du livre :

 

5

Ethnocentrisme

 

Un jour dans une salle de cours, lors d'une rencontre sur l’interculturalité, je demandais aux élèves de me donner une définition du mot racisme.

Tout de suite, le plus éveillé s'écria :

Le raciste c’est le blanc qui n’aime pas le noir !

Bien ! – dis-je – Et le noir qui n’aime pas le blanc ?

Tout le monde me regarda étonné et incrédule,l'air de dire: Comment un noir peut-il se permettre de ne pas aimer un blanc ?

14,00 €

En stock
Expédié sous 48h ou retrait en librairie immédiatement.

Envoyer à un ami


Notre Sélection Témoignages

Le petit chanteur à la Croix de marbre - Philippe (1938-1943)

Le petit chanteur à la Croix de marbre ...

Vitse-Dubos Reine

Saint-Léger éditions

22,00 €

LE JEUNE HOMME PARFAIT  LA JEUNE FILLE PARFAITE

LE JEUNE HOMME PARFAIT LA JEUNE FILLE P...

Zanotti-Sorkine Michel-Marie

R. Laffont

12,00 €

Ayez l'odeur de vos brebis !

Ayez l'odeur de vos brebis !

Miel Guy

Médiaspaul

10,00 €