Vous n'êtes pas connecté


Nous avons lu et aimé

Nous avons lu et aimé

Nos impressions à partager avec vous, chers(ères) lecteur(trices).


LIRE SOUS L'OCCUPATION

CANTIER JACQUES

CNRS
25,00 €

Le lecteur féru d’histoire ne manquera pas la publication par le CNRS de ce travail remarquable et très approfondi sur la lecture au temps de l’Occupation.

Si l’essai s’adresse prioritairement à un public motivé comme l’usage nous invite à le dire il n’en demeure pas moins passionnant et accessible. L’essai comporte le portrait d’une France attachée plus que jamais aux livres, certaine que la reconquête de son esprit et de sa liberté passera par l’écrit.

Le lecteur y trouvera évoquées non seulement la place politique mais également la dimension économique du livre dans la société française de l’époque, l’un ne pouvant se détacher de l’autre.

Les origines évoquées pour expliquer le développement de la place du livre dans la vie des Français trouvent leurs sources dans le progrès technique de production, la multiplication des ouvrages édités et l’amélioration de la diffusion de ceux-ci par l’accroissement du nombre de librairies.

Un phénomène pour le moins inattendu se produisit entre 1939 et 1945 : une soif inextinguible, un appétit démesuré pour le livre ! Qui devint éclat de lumière dans la noirceur des temps.

Les autorités, les auteurs et les éditeurs mesurèrent alors le rôle politique prépondérant que la lecture allait jouer dans la France des années noires.

Les allemands et le régime de Vichy instaurèrent une politique de surveillance voir de censure de l’écrit et les éditeurs jouèrent leur propre partition quand ils disposaient de papier pour imprimer. Pendant ce même temps les auteurs hésitèrent à s’engager clairement en usant d’une écriture oscillant entre la soumission et l’estocade.

Un essai nécessaire qui contient les prémices de la vie du livre depuis la Libération jusqu’à nos jours.

 



COLETTE ET JACQUES

DUHAMEL OLIVIER

PLON
18,90 €

Il est également beaucoup question de la France occupée dans ce récit qu’Olivier Duhamel consacre à ses parents. C’est pourquoi j’ai souhaité vous en dire quelques mots aujourd’hui.

En rendant hommage à son père - Jacques Duhamel – résistant et homme politique engagé c’est le portrait d’une classe d’hommes et de femmes qui ont servi leur pays avec intelligence et détermination qui nous est brossé.

C’est aussi l’histoire d’amour entre Jacques et Colette, femme de tempérament engagée dans l’édition

Les passionnés d’histoire des institutions et d’histoire des Lettres y trouveront leur compte.



Lgdj
10,00 €

     Les livres et les articles relatifs à mai 68 occupent en ce printemps 2018 – 50 ans après – une place de premier choix dans nos rayons.
  Ce sera une opportunité pour les plus jeunes de s’informer sur ce que fût le mouvement qui secoua la France du Général de Gaulle.
     Pour nous tous qui avons vécu cette période, ce sera une possibilité de nous remémorer ce qu’il fut, ce à quoi il tendait et peut-être le plus intéressant : ce que nous en avons fait.
     La revue Limite propose un Hors-série (à événement exceptionnel format exceptionnel, 33 x 23 cm) qui évoque sans sentimentalisme exacerbé ni vindicte démonstrative la tourmente. Prioritairement, la revue pose entre autres questions celle qui est au cœur de sa ligne éditoriale : la voix de l’écologie s’est-elle transformée en voie pour la construction de nos pays, aujourd’hui et demain ?
     A côté, elle s’interroge : Quelle place les chrétiens prirent-ils ? Quels rôles jouèrent-ils durant ce « joli mois de mai » ? Sur quelles positions campèrent-ils ? Les chrétiens ont-ils transformés les slogans, les idées, les mots en changements durables ?
     Vous lirez avec intérêt la contribution de René Poujol : « Les cathos de gauche au feu de mai 68 » mais également l’article de Fabrice Hadjadj : « Moi, Fabrice Hadjadj, fils de maos » où jouant d’une ironie meurtrière il brocarde le cheminement des libertaires hiérarques de 68 devenus aujourd’hui enseignants à l’Institut Catholique ou bien ralliés à Emmanuel Macron.
     Pour 10 € seulement ne vous en privez pas, lisez sans entrave !



PAYOT POCHE
14,00 €

L’humour est souvent l’apanage des grands hommes. Ils manient le verbe comme une arme à double tranchant. Contre eux-mêmes en se hissant par l’autodérision et contre les autres en les désarçonnant par un bon mot ou une répartie cinglante.

Les traits d’esprit qu’ils traduisent montrent leurs regards souvent lucides ou désespérés sur la nature humaine qui se trouve justement épinglée et leur assurent une distance avec la méprisable réalité.

Le présent opuscule regroupe de nombreuses citations contextualisées et rassemblées selon les périodes de la vie du Général de Gaulle depuis l’enfance jusqu’à la période d’après l’Elysée.

Je ne résiste pas à vous mettre l’eau à la bouche en tirant de ce recueil quelques citations : « La Russie boira le communisme comme le buvard boit l’eau ». Un syndicaliste chrétien reçu par le Général de Gaulle commence ainsi son intervention : « Mon Général comme nous l’avons maintes fois exposé à vos prédécesseurs… Réponse : Vous vous trompez de personne ! De Gaulle n’a pas de prédécesseurs ! Ou encore au sujet d’un ministre hâbleur : « c’est un porte-avions avec un moteur de vespa ».



TABLE RONDE
24,80 €

Lesley Blanch a traversé le XXe siècle, animée par un goût hors du commun de la vie dont le lecteur se délecte tout au long de chacune des pages tour à tour sensibles, drôles, riches d’aventures et de rencontres de ce récit.

Croquis d’une vie de bohème retrace l’existence de cette femme aristocrate anglaise et aventurière en égrainant les pans successifs de sa longue et intrépide vie (1904-2007) qui la conduisit à parcourir le monde et à découvrir entre autres l’Afghanistan, le Mexique, la Perse, la Bulgarie, les Amériques et la France…

Ainsi, les récits de ce témoignage évoquent thématiquement l’enfance, le temps de la guerre, sa vie maritale puis les « horizons lointains » et « l’œil oriental » si noblement dépaysant.

Son éducation libérale fit de Lesley Blanch une autodidacte cultivée, passionnée de littérature (notamment russe) qui réussit à magnifier sa vocation et ses talents pour le dessin. C’est ainsi qu’elle devint décoratrice de théâtre et illustratrice et qu’elle écrivit une dizaine de livres dont « Les sabres du paradis », une évocation de Pierre Loti ou « Voyage au cœur de l’esprit, fragments d’une autobiographie ». Elle fut également rédactrice pour le très fameux magazine Vogue !

Mais son génie est sans contestation possible celui de la rencontre. La plus marquante pour elle et pour nous fut celle avec l’écrivain français Romain Gary dont elle deviendra l’épouse. C’est alors qu’elle inaugura une chevauchée fantasque et fantastique où le plaisir se disputa avec la complexité souvent désopilante de partager la vie de l’écrivain. Lesley Blanch rencontra – notamment par l’intermédiaire de son mari – de nombreuses vedettes d’Hollywood et de grands écrivains comme André Malraux, Molly Keane, Carson McCullers. La chanteuse Marlène Dietrich fut l’une de ses amies et elle fréquenta de nombreux artistes ou personnes issues du monde de la politique et de la diplomatie.

Ce qui ne gâche rien, le livre Croquis d’une vie de bohème est très élégant à l’image de son auteur et offre de nombreuses illustrations et photos qui rendent encore plus vivants et palpables les récits.



PUY DU FOU - UN REVE D'ENFANCE

DE VILLIERS PHILIPPE

DU ROCHER
17,90 €

Le titre de l’ouvrage donne à l’enracinement dans les terres de l’enfance la place primordiale qui lui revient. C’est en effet un rêve d’enfance que Philippe de Villiers à force de détermination à réussi contre vents et marées à créer.

L’inventeur du Puy du Fou se souvient avec intérêt et émotion de ce que son instituteur lui avait confié : « Mes chers enfants, vous comprendrez plus tard que, dès les premiers âges, c’est le lieu qui vous façonne : pour le reste de la vie on est du pays de l’enfance ».

Ce livre recèle un récit épique et plein de souffle. Il relate une aventure que je qualifierais volontiers, d’aventure à la française. Mais c’est tout autant une leçon de courage et d’espoir pour tous ceux qui vivent dans leur tête de projets, d’ambitions, de rêves et qui hésitent encore à se jeter à l’eau !