Vous n'êtes pas connecté


Nous avons lu et aimé

Nous avons lu et aimé

Nos impressions à partager avec vous, chers(ères) lecteur(trices).


LE JOUR OU LA DURANCE

MULLER-COLARD MARION

GALLIMARD
18,00 €

     Ce livre est une gifle vous fouettant le sang et l’esprit, une vague vous emportant sur les terres de l’intime fouillé rageusement et sans interdit. « Le jour où la Durance » bouscule nos bonnes consciences, expose les sentiments enfouis, rances et macérés en nous, au vu et au su de tous.
N’ayez pas peur de lire ce roman exposant l’amour maternel cabossé, abîmé et dans lequel ses défauts transparaissent. L’eau envahissant ces lignes ne noie pas les misères de soi, ne les lave pas, ne les enfouit pas, mais les porte à la surface de son courant.
     Ces histoires humaines heurtent par la force de leur vérité occultée, et le courage des mots anéantit la bien-pensance et les idées communément répétées sur les liens filiaux sans que jamais l’on veuille en parler sincèrement.
      Mais cette violence des vies nous entoure, frappe chez nous ou auprès de nous. Regardons-la en face.
     Marion Muller-Collard déshabille trois générations de femmes, mères et filles à la fois, dont la vie s’organise autour de la Durance et du lac de Serre-Ponçon. Pourtant le personnage principal du roman est un garçon, Bastien. Absent dès la première ligne parce que venant de mourir, Bastien a pourtant envahi les vies, hypnotisé les regards, absorbé les énergies de sa mère, de son père et de sa sœur. Il a mangé leurs vies.
     Parti, il mord et gagne la terre qu’il vient d’abandonner.
     D’ailleurs cet enfant bleu, ce garçon profondément handicapé dès ses premières bouffées d’air si difficilement happées, a-t-il été autre chose qu’un absent ?
     « Bastien est né dans un cercueil ». « C’est silence sur silence, absence sur absence, carré blanc sur fond blanc. Fantôme Bastien l’a été vivant ».
     Sa mère ose se demander : « Bastien mort ou vivant qu’est-ce que ça change ? ». Marion Muller- Collard sait l’écrire.
     Lequel ou laquelle d’entre nous ne s’est jamais interrogé sur son attitude face à l’éventuel handicap d’un enfant à naître ? Que ferais-je ?
     Lequel ou laquelle d’entre nous ne s’est pas dit après la disparition d’un handicapé : n’est-ce pas mieux pour tout le monde ?
Mais qui ose pousser les paravents de la morale publique pour affirmer ces pensées abrasives, ces pensées qui dérangent à un tel degré qu’elles nous brulent, qu’elles nous dévastent et qu’aussitôt émises nous les dissimulons et culpabilisons de les avoir secrétées.
     Marion Muller-Collard épie nos convulsions mentales devant la naissance, la mort, l’amour et le désamour maternel, l’amour et le désamour filial, la famille et nous invite à déchirer le voile que nous posons sur la violence de nos questionnements si inhumains puissent-ils apparaître alors qu’ils demeurent bien probablement hautement et simplement humains.
 

Christophe



DICTIONNAIRE DU CUBISME

BRIGITTE LEAL

ROBERT LAFFONT
32,00 €

Brigitte Léal est directrice adjointe du Musée national d’Art moderne - Centre Pompidou et une spécialiste de la période 1907-1917 qui vit naître le Cubisme. Après avoir co-dirigé le catalogue de l’exposition « Le Cubisme » visible actuellement au Centre Pompidou, Brigitte Léal a pris conscience des limites de l'exercise et souhaité rédiger ce premier dictionnaire du Cubisme.
     Cette promenade intellectuelle dans une France et un Paris qui drainent les plus beaux esprits du moment vous ravira. Les entrées et les articles épais et riches d’informations variées et inattendues offrent une diversité de regards qui se croisent et semble se questionner.
     Indispensable dans nos bibliothèques !



ROBERT LAFFONT
32,00 €

Vous vous demanderez peut-être : pourquoi évoquer ces deux titres dans la même rubrique ?

Réponse : uniquement parce que les deux volumes appartiennent à la prestigieuse collection Bouquins qui fêtera déjà ses 40 années d’existence sur la scène littéraire en 2019.

Pierre Assouline a réuni dans son volume « Occupation » ses titres qui avaient pour objet principal cette période sinistre de l’histoire de France. Il contient des essais et des romans fondés sur des archives et une longue et continuelle recherche.

Pour les essais : « Une éminence grise. Jean Jardin, 1904-1976 », « L’épuration des intellectuels », « Le fleuve Combelle ».

Ils sont suivis par des romans : « La cliente », « Lutetia » et « Sigmaringen ».

L’ensemble est précédé par un texte inédit de l’écrivain qui s’est demandé pourquoi il avait été amené à s’intéresser particulièrement à cette période. L’analyse le conduit à observer que toute étude sur les intellectuels du XXe siècle conduit à évoquer la période 40-44 et ses conséquences.



LE MONDE SELON SACHA GUITRY

BARBIER CHRISTOPHE

TALLANDIER
19,90 €

     L’essai que nous livre Christophe Barbier est une réponse séduisante à la question « Sacha Guitry qui êtes-vous ? ».
Pour répondre au mieux l’auteur nous plonge au cœur de l’œuvre de l’écrivain dramaturge qui a réalisé au long de son existence un vaste autoportrait littéraire de sa vie et de son époque.
     Ce qui frappe c’est évidemment la manière dont les choses si précisément observées, les sentiments si parfaitement disséqués sont relatés. Nos drames du quotidien mis en scène avec cette langue dont nous nous délectons !
     Guitry se repaît de ce qui tourne mal chez l’homme et la femme ou plutôt entre l’homme et la femme. Nous aussi.



EMMANUEL
15,00 €

   Dans cette époque de tempête sociale, d’insatisfaction généralisée, de revendications tous azimuts, en un mot de mal-être, le titre de ce livre frappe.
      Peut-on avoir au quotidien et en ligne de mire un peu de ce bonheur de vivre ? Peut-on très simplement exister dans un monde plus humain ? Peut-on se dire à soi-même et afficher pour les autres que le bonheur après tout ce n’est peut-être pas qu’un mirage.
     Tugdual Derville avec dépouillement et simplicité affiche sa philosophie de vie : la bienveillance.
     L’auteur nous met en alerte et sur le pied de paix avec 67 recettes qui sont autant de chemins de vie et d’attitudes qui peuvent nous aider à nous façonner en nous tendant vers le bonheur.
     Recette 27 : apprendre à s’ennuyer. Recette 42 : écrire une lettre à un ami. Recette 49 : ne pas trop se sacrifier.
     Voici ma recette : procurez-vous le livre pour commencer à découvrir les 67 idées de Tugdual Derville.



LA VIE EST PLUS BELLE EN MUSIQUE

LE GUAY CLAIRE-MARIE

FLAMMARION
19,00 €

     Claire-Marie Le Guay a découvert depuis son enfance un trésor nommé musique !
Elle n’a pas souhaité le garder pour elle, mais au contraire le partager avec le plus grand nombre en devenant pianiste concertiste, interprète des grandes œuvres, puis professeur enfin auteur.
     Aujourd’hui avec la publication du récit de sa rencontre à la fois bouleversante et éclairante avec la musique et son instrument – le piano –, la concertiste franchit une nouvelle étape dans son désir de partage et de fraternité.
     Claire-Marie Le Guay affiche ses intentions : donner une chance supplémentaire à chacun de découvrir que la vie est plus belle en musique.
Ne laissons pas passer ce cadeau qui arrive au moment de noël.
     En feuilletant les pages de cette déclaration d’amour à la musique vous découvririez rapidement que c’est aussi une mine de renseignements utiles pour mieux entendre et mieux comprendre ce langage universel.
     Vous trouverez dans ce récit une histoire vivante de la musique. Ses grandes périodes des commencements à aujourd’hui et un tableau où sont évoqués les compositeurs qui ont donné ou donnent âme et sensibilité métamorphosées en rythmes et en sonorité. Mais aussi une évocation du piano qui a « aspiré » Claire-Marie Le Guay selon ses aveux.
     Instrument « magique » et magnifique, la concertiste évoque sa place, son rôle, ses évolutions au cours de l’histoire et évidemment ses merveilleux compositeurs et interprètes.
     Il y a dans ce livre si mince (195 pages) une épaisseur et une profondeur qui enracine la musique et nous conduit à l’intime de nous-même en même temps qu’il évoque l’harmonie avec les autres.
     
 
Christophe