Vous n'êtes pas connecté


Nous avons lu et aimé

Nous avons lu et aimé

Nos impressions à partager avec vous, chers(ères) lecteur(trices).


Lgdj
10,00 €

     Les livres et les articles relatifs à mai 68 occupent en ce printemps 2018 – 50 ans après – une place de premier choix dans nos rayons.
  Ce sera une opportunité pour les plus jeunes de s’informer sur ce que fût le mouvement qui secoua la France du Général de Gaulle.
     Pour nous tous qui avons vécu cette période, ce sera une possibilité de nous remémorer ce qu’il fut, ce à quoi il tendait et peut-être le plus intéressant : ce que nous en avons fait.
     La revue Limite propose un Hors-série (à événement exceptionnel format exceptionnel, 33 x 23 cm) qui évoque sans sentimentalisme exacerbé ni vindicte démonstrative la tourmente. Prioritairement, la revue pose entre autres questions celle qui est au cœur de sa ligne éditoriale : la voix de l’écologie s’est-elle transformée en voie pour la construction de nos pays, aujourd’hui et demain ?
     A côté, elle s’interroge : Quelle place les chrétiens prirent-ils ? Quels rôles jouèrent-ils durant ce « joli mois de mai » ? Sur quelles positions campèrent-ils ? Les chrétiens ont-ils transformés les slogans, les idées, les mots en changements durables ?
     Vous lirez avec intérêt la contribution de René Poujol : « Les cathos de gauche au feu de mai 68 » mais également l’article de Fabrice Hadjadj : « Moi, Fabrice Hadjadj, fils de maos » où jouant d’une ironie meurtrière il brocarde le cheminement des libertaires hiérarques de 68 devenus aujourd’hui enseignants à l’Institut Catholique ou bien ralliés à Emmanuel Macron.
     Pour 10 € seulement ne vous en privez pas, lisez sans entrave !



LE BRACELET

SCHENKEL ANDREA MARI

ACTES SUD
23,00 €

     Ce roman bien que composé de trois parties entraîne le lecteur d’une traite au point qu’il se lit presque d’un souffle. D’un souffle, il est vrai, parfois coupé court par l’émotion du récit où vient cependant se mêler un humour désopilant décrivant des situations qui dans d’autres circonstances auraient pu prêter à rire. Le contraste est littérairement réussi et nous plonge dans le réalisme des vies où la noirceur n’éradique jamais totalement le cocasse et où l’absurde refait vite surface.
     C’est une fois encore la période de la montée du nazisme et de l’antisémitisme puis de la guerre qui sont abordées par Andréa Maria Schenkel – auteur allemand – qui construit astucieusement un livre hautement romanesque.
     A l’image du personnage Carl Schwarz, cette période de l’histoire ne cesse de nous hanter et nous poursuit presque malgré nous. La noirceur des comportements humains et le passé ressurgissent même lorsque l’on vit à l’autre bout du monde et que le temps a passé.



ACTES SUD
25,00 €

Ce splendide album accompagne une exposition montée au désormais fameux MUCEM de Marseille dans le cadre de « Picasso-Méditerranée », manifestation culturelle internationale qui se tient de 2017 à 2019.

Rappelez-vous que Picasso aima obstinément le sud de la France. Il y vécut et y travailla régulièrement notamment à Ceret.

Plus curieusement Picasso collabora – par l’entremise de ses amis Cocteau et Satie – à l’aventure des Ballets Russes. En effet, Picasso n’entretenait que peu de lien avec la musique si ce n’est le flamenco qui lui rappelait son Espagne natale.

Picasso réalisa pour Diaghilev et les Ballets russes, les décors et les costumes de quatre spectacles entre 1917 et 1921 qui sont précisément évoqués. Le Ballets Parades, Le Tricorne, Pulcinella et Cuadro flamenco.

L’album présente l’argument de chacun des ballets ainsi que les conditions de la naissance à la scène de ceux-ci. Le travail du maître est décrit et analysé minutieusement. Les illustrations abondent avec la reproduction des toiles, dessins, esquisses, maquettes, costumes.



GRASSET
18,00 €

Voici un livre nécessaire pour comprendre et mieux apprécier concrètement l’évolution politique et sociale de l’Eglise catholique en France durant ces dernières années.

Comment expliquer et analyser les changements importants dans les votes des catholiques notamment lors des dernières élections ?

Comment apprécier le discours (communiqué de presse) de la Conférence des évêques de France dans l’entre-deux tours des présidentielles françaises de 2017 qui contrairement à ses habitudes ne s’est pas opposé formellement à un vote en faveur du Front National et de sa représentante ?

Plutôt que d’en rester à des sentiments, l’auteur nourrit son essai de chiffres et de citations précis qui permettent au lecteur de s’appuyer sur la réalité des faits. Quelques éléments significatifs permettent d’aider à brosser le nouveau portrait des catholiques en France : l’auteur constate la fin des catholiques de gauche, la normalisation du milieu traditionnaliste et l’émergence de communautés nouvelles où le clergé porte la soutane.

Entrant dans l’analyse, Henri Tincq établit des ponts entre notre histoire contemporaine et l’histoire de l’Eglise au XIXe nous permettant en à peine 200 pages de revivre l’évolution de l’institution ainsi que celle des catholiques.

Selon Henri Tincq le vote des catholiques en 2017 serait le résultat des atteintes au modèle familial et à l’effacement des valeurs chrétiennes.

Ne soyez pas effrayé par le caractère sociologique de l’essai ! C’est aussi en homme de foi, en chrétien que l’auteur s’exprime en donnant son point de vue sur toutes ces évolutions.



BAYARD CULTURE
17,90 €

Les chants de la nature renaissante au printemps nous inspirent. Depuis les origines poètes, musiciens et peintres louent la création et invitent à protéger ces joyaux donnés à chacune et à chacun d’entre nous.

Les jardins aux beautés bigarrées de l’Orient et de l’Occident sont vénérés dans des textes choisis et rassemblés dans cet opuscule qui raconte les spectacles de la nature.

Michael Lonsdale évoque les jardins marocains de son enfance. Le lecteur y trouve également le jardin dans les Evangiles, l’Apocalypse, et chez Hildegarde de Bingen ou les textes des poètes islamiques.

Voici une anthologie précieuse et rare par ces choix.



LE PASSAGE
28,00 €

Les parisiens ne manqueront pas d’aller redécouvrir la chapelle des Saints-Anges de l’Eglise Saint-Sulpice réalisée entre 1849 et 1861 par Delacroix qui vient de bénéficier d’une restauration exceptionnelle conduite par Alina Moskalic-Detalle.

Le travail de Delacroix évoque trois épisodes bibliques : La lutte de Jacob avec l’ange, Saint Michel terrassant le démon, Héliodore chassé du Temple.

Pour célébrer le grand maître de la peinture et son travail (thème de la lutte), le Musée Delacroix du 6 rue de Furstenberg organise du 11 avril au 23 juillet une exposition intitulée : « Une lutte moderne de Delacroix à nos jours ».

C’est également le sujet de ce magnifique et parfaitement documenté album consacré à la genèse et la réalisation de la chapelle et la réception que les artistes en firent.

Le catalogue évoque également l’histoire passionnante de la restauration.