Vous n'êtes pas connecté

Nous avons lu et aimé

Nous avons lu et aimé

Nos impressions à partager avec vous, chers(ères) lecteur(trices).


Citadelles et Mazenod

        Ce somptueux album est consacré à l’art du vitrail pensé et réalisé par Marc Chagall.
        En tournant les 237 pages de ce livre d’art – pas trop vite, car elles contiennent un très grand nombre d’informations – vous découvrirez dans la première partie la technique du vitrail expliquée avec précision ce qui ajoute encore au plaisir et à la clarté de lecture des reproductions de son travail formant la deuxième partie. Ainsi le lecteur se familiarise petit à petit avec le langage et la symbolique du vitrail.
        Nous nous rendons par exemple en France en l’Eglise Notre-Dame de toute grâce à Assy ou à l’Abbaye Saint-Pierre de Moissac mais également à la Synagogue du Centre Médical Hadassah, Ein Kerem, à Jérusalem ou encore à Chicago pour découvrir The Art Institute.
        Nous sont offerts en prime des vitraux issus de collections particulières privées qui sont probablement moins faciles à contempler in situ.



Textuel
19,90 €

        Les éditions Textuel débutent ce vade-mecum en nous rappelant l’origine de ce questionnaire auquel Marcel Proust répondit en 1886 et qu’il étoffa en y ajoutant des interrogations supplémentaires en 1892.
        Après lui de nombreux écrivains se prêtèrent au jeu acceptant de donner leurs réponses. Certaines d’entre elles figurent dans ce livre qui constitue une suite d’autoportraits littéraires express.
        C’est Marcel Achard qui débute et Louise de Vilmorin qui clôt cet opuscule savoureux en répondant à la question : « Quel est pour vous le comble de la misère ? ». Sa réponse : l’envie !



P. Rey
15,00 €

        Ce recueil de textes nous rapproche de la vie spirituelle d’un prêtre qui depuis 50 ans vit dans l’action sa mission.
        Son message est clair. Ces prières transforment son quotidien et lui permettent de mieux aimer à l’image de Sainte Thérèse de l’Enfant-Jésus qui écrit ma vocation c’est l’amour.
        Les textes réunis dans ce petit livre sobre et élégant viennent d’horizons très différents, d’auteurs connus comme Claudel, Saint Augustin, le Cardinal Decourtray ou Guy Gilbert lui-même ou encore des anonymes.



Plon
29,95 €

Pour rester dans le domaine musical voici pour la fin d’année la version illustrée du Dictionnaire amoureux de l’opéra signé par Alain Duault.
Souvenons-nous que l’opéra est un genre appréciable notamment parce qu’il mêle harmonieusement les plaisirs de l’écoute et de la vue, décors, costumes, mise en scène…
L’apport de l’illustration est incontestablement un avantage. Vous découvrirez une Elisabeth Schwarzkopf en maréchale du chevalier à la rose saisissante de beauté suivi d’un Jonas Kaufmann dans Werther dont l’intériorité force l’arrêt ou encore une Nathalie Dessay dans la Reine de la Nuit stupéfiante.
Un voyage dans le répertoire avec ses grands interprètes – dieux et divas – sur les scènes les plus connues du monde entier, le tout en restant chez soi.



Herbert von Karajan

Fort Sylvain

Actes Sud
17,00 €

Sylvain Fort est connu pour ses contributions au magazine Classica et à Forum opéra où il occupe les fonctions d’éditorialiste.
Vouloir enfermer en un tout petit peu moins de 150 pages (144) un personnage si puissant et si complexe que Herbert Von Karajan est une gageure ! Pour nous en persuader rappelons-nous qu’il a dominé voir écrasé, je dirai occupé, la scène musicale classique pendant 50 ans ! À savoir de 1939 à sa mort le 16 juillet 1989 à Anif près de Salzbourg. Je craignais que le maître s’échappe de ce récit biographique à chaque page. Il n’en est rien.
Notre auteur a relevé ce défi et gagné son pari de rendre plus accessible la personnalité du grand maître en usant d’un genre qu’il qualifie d’autobiographie imaginaire.
Sylvain Fort n’élude pas les questions politiques embarrassantes (liens du chef avec les nazis) mais cherche essentiellement à sonder le mystérieux de celui qui impressionnait musicalement et physiquement en jouant par cœur comme le pratique son disciple le chef Claude Raymond – chef assistant pendant plus de 20 ans du maître – et qui m’honore aujourd’hui de son amitié en me relatant les nombreux souvenirs qui l’unissent à Karajan et leur travail réalisé notamment au Philharmonique de Berlin et à Salzbourg.
Ce travail intellectuel justifié dans une postface éclairante ne s’exonère en rien d’une recherche historique rigoureuse qui se révèle dans l’écriture où les repères chronologiques, les citations et les témoignages abondent.
« La question aujourd’hui n’est pas de savoir si nous aimons ou n’aimons pas H. Von Karajan. La question est de savoir si nous le comprenons. Qui le comprend est libre ensuite de ne pas l’aimer ».



Cerf
29,00 €

        Voici un ouvrage bien précieux.
        Les entrées, toutes issues des livres de l’Ancien Testament, sont liées aux épisodes les plus représentés dans la peinture : La création d’Adam,  le péché originel,  Moise et les tables de la loi, Suzanne et les vieillards…
        Rédigés très clairement la lecture de la peinture des grands maîtres et la reconnaissance des symboles sont facilités.
        Chaque chapitre c’est à dire chaque évocation, suit un plan récurrent selon une méthodologie précise: Description de l’image, textes fondateurs, épisode représenté, signification de l’épisode, traduction picturale, allons plus loin.
        Le tout est agrémenté de la représentation de nombreux tableaux suffisamment clairs purs être décryptés sans difficulté.