Vous n'êtes pas connecté


Nous avons lu et aimé

Nous avons lu et aimé

Nos impressions à partager avec vous, chers(ères) lecteur(trices).


Flammarion
19,00 €

Laurent Seksik avec son tour de plume parfaitement maîtrisé renouvelle ici l’écriture d’un roman biographique. (Si vous ne l’avez pas déjà lu, procurez- vous « Les derniers jours de Stefan Zweig »).
Ce « Romain Gary » immerge le lecteur dans le monde de l’enfance réel ou fantasmé de Roman Kacem le futur grand écrivain prix Goncourt.
Ne cherchons pas à démêler le vrai du faux des éléments biographiques rapportés, à trier parmi les vérités et les mensonges romanesques mais goûtons à l’imaginaire si bien mis en scène tant par Romain Gary lui-même que par Laurent Seksik.
L’auteur verse le lecteur dans les tourments du jeune Roman. Souvent mis au second plan, il est intéressant de découvrir le père de l’écrivain – le véritable : Arieh le fourreur. Il tient une place de choix dans l’esprit du fils et dans le récit. Mais impossible d’ignorer le portrait d’une mère dévorante qui occupe tout l’espace, qui surjoue sa vie quotidienne en parfaite comédienne et façonne Roman en l’enveloppant de son amour maternel. Enfin Laurent Seksik décrit parfaitement l’ambiance du ghetto de Vilnius et le climat politique qui règne après la guerre dans les années 20 où l’antisémitisme commence à s’affirmer.
Un récit prenant, débordant de vitalité, d’humour et de tendresse.



Parole et silence
18,00 €

Après la tenue d’un colloque au titre évocateur : « Le désenchantement du politique est-il irréversible ? » ? Voici la publication des actes d’une rencontre consacrée à la dignité et la vocation chrétienne du politique.
L’ambition de ce colloque est de souligner les enjeux spirituels du politique dans une époque où les chrétiens trop souvent gagnés par un cynisme démobilisateur finissent par admettre comme beaucoup d’autres que l’action politique est inapte à changer quoi que ce soit dans notre monde.
Monseigneur Pascal Wintzer affirme qu’au-delà de l’action ou en amont de celle-ci, le politique doit manifester au nom de quoi il engage une action. C’est fondamental.
Les contributions pour éclairer notre réflexion dans une période où chacun doit penser au sens du politique sont essentielles et variées comme les fonctions et les qualités des intervenants. Les articles s’articulent autour de deux parties. La première s’intéresse aux fondations du politique, la seconde est intitulée : Christianisme et politique, invariants et nouvelles questions.
Vous y trouverez entre autres Henri Tincq évoquant « engagement politique chrétien et champ médiatique » ; ou Isabelle de Gaulmyn parlant de « L’indépendance du journalisme chrétien : informer les choix » ; ou encore Florian Michel relisant Jacques Maritain, Emmanuel et Etienne Gilson.
On notera que ce travail était d’autant plus impérieux que comme le rappelle justement Mgr de Moulins-Beaufort, « le christianisme a opéré une disqualification radicale du politique. Il affirme en effet que la finalité de l’homme est la vie éternelle… ».



Gallimard
22,00 €

Ce récit doté d’une force aiguë trouble le lecteur en lui faisant partager l’histoire de la famille Batthyany-Thyssen, alliance entre de riches industriels allemands proches du régime nazi et de Hongrois.
A travers l’histoire personnelle du narrateur, Sacha Batthyany, c’est le pan tragique de l’histoire européenne traversée par les horreurs des exactions commises par ce que Pierre Chaunu nommait les jumeaux hétérozygotes à savoir communisme et nazisme qui nous est rappelé.
Quand Sacha Batthyány apprend que sa grande tante a probablement été mêlée à la tuerie de 200 juifs à la fin d’une soirée bien arrosée en compagnie d’officiers nazis dans son château, l’interrogation dévorante du narrateur s’installe. La question le taraude et nous aussi : « Mais en quoi suis-je donc concerné ? ».
Elle engendre une enquête historique passionnante, une psychanalyse salutaire et un dialogue familial édifiant et étrange mais indispensable.
Le style composite du récit fait d’extraits de journaux intimes, de dialogues, et d’une dose de romanesque finit par constituer un livre rare et captivant.



LE MONDE DU CATHOLICISME

DURAND JEAN-DOMINIQU

BOUQUINS
34,00 €

Le titre de ce dictionnaire encyclopédique – le monde du catholicisme – peut se comprendre comme le catholicisme dans le monde depuis ses origines jusqu’à aujourd’hui.
Il faut pour relever le défi d’une approche aussi totale, tout le savoir-faire de la collection Bouquins afin de guider le lecteur qui peut craindre de se perdre. Or c’est tout le contraire qui se produit, puisqu’il s’y retrouve parfaitement !
C’est que le lecteur y trouve une méthode de travail et des outils de lecture efficaces adaptés aux souhaits de chacun.
Vous pouvez utiliser cet épais volume selon votre gré, soit comme un dictionnaire classique soit encore vous référer aux itinéraires thématiques proposés qui vous envoient au vocabulaire afférent.
Ainsi, pour évoquer le monachisme les rédacteurs proposent plus de 70 entrées dans le dictionnaire comme : abbaye, abbé, anachorète, chapitre, ermite, etc… ou pour évoquer un itinéraire plus surprenant intitulé nourriture, figuier, fromage, vin… Au total vous pouvez suivre 81 itinéraires très variés.
Pour vous y promener intelligemment, l’ouvrage met à votre disposition une introduction, des annexes copieuses comprenant entre autres une liste des Papes, des repères chronologiques et bibliographiques.
Sur le fond (inutile de préciser que je n’ai pas lu l’ensemble des articles) les entrées nombreuses et variées traduisent parfaitement le souci des auteurs de donner une vision globale du catholicisme dans le temps et dans l’espace. Les notices rédigées par 127 universitaires sont précises et donnent avec un vocabulaire approprié des définitions utiles, répondent aux questions récurrentes que nous nous posons et proposent une première approche de la question traitée.
Ainsi ce remarquable dictionnaire emporte l’admiration en réussissant à satisfaire le néophyte comme le spécialiste !



BEATITUDES
7,80 €

En plein carême pourquoi ne pas s’intéresser ou, mieux encore, asseoir notre volonté de supporter les importuns (selon la terminologie de l’auteur) en lisant ce petit manuel fort utile au quotidien.

Christian Albini inscrit son propos très pratique dans une réflexion plus théologique en rappelant que supporter avec patience compte parmi les 14 œuvres de miséricordes de la tradition spirituelle à côté entre autres du pardon ou de la consolation. C’est ainsi que nous sommes appelés à prendre le fardeau de nos frères.

Il nous est conseillé de réfléchir et de travailler sur la patience pour progresser et pourquoi pas réussir ce cheminement.



KIMONO, AU BONHEUR DES DAMES

COLLECTIFS GALLIMARD

Gallimard

Le musée Guimet propose actuellement une exposition impressionnante consacrée aux Kimonos japonais produits et diffusés par la maison de mode Matsuzakaya fondée en 1611.

Pour accompagner cet évènement où pour la première les « œuvres d’art » de ce magasin sont présentées à Paris, les éditions Gallimard publient un catalogue passionnant au prix de 32€.

Vous y découvrirez toutes les richesses de cet univers essentiellement féminin avec la présentation de pièces du XVIIIème et plus contemporaines. Elles manifestent non seulement d’un savoir-faire accompli mais également d’un haut degré de civilisation.

Très vite le lecteur se familiarise avec un vocabulaire technique aux résonances poétiques qui nous conduit tout droit au Japon.

Le catalogue présente les motifs et les formes des Kasos autrement appelés kimonos furisodes ou kosodes c’est-à-dire à manches longues ou courtes. A côté sont présentés des accessoires de mode comme les peignes et les épingles.

Pour compléter l’ensemble le lecteur découvre également du mobilier et des boites en nacre ainsi que des paravents représentants des kimonos.

Un voyage subjugant.