Vous n'êtes pas connecté


Nous avons lu et aimé

Nous avons lu et aimé

Nos impressions à partager avec vous, chers(ères) lecteur(trices).


MAME
14,90 €

        Vous retrouverez avec autant d’intérêt que de plaisir le second volume « d’anecdotes et informations d’utilité relative sur l’Eglise et les catholiques » sous le titre de : « Nouvelles antisèches cathos ».
        Ce petit livre relié contient une mine d’informations que nous sommes censés connaître mais qui nous font défaut à chaque fois que nous en avons besoin. Vous savez qu’il n’y a rien de plus agaçant que de rechercher dans sa mémoire une connaissance qui momentanément vous échappe !
        Vous apprendrez que le chant « Il est né le divin enfant » provient d’un air de chasse ou que le Bâtonnier des avocats doit son nom au fait qu’il dirigeait initialement la Confrérie Saint-Nicolas.
        Vous pourrez retrouver les noms des Saints de Glace souvent cités par les météorologues en herbe ou vous intéresser à ces saints qui n’existent pas mais qui figurent dans les dictionnaires comme Sainte Nitouche !



FAMILLE CHRETIENNE
13,90 €

        Mercredi 1er novembre c’était la Toussaint. Si nous avons porté en nos cœurs, seul ou en famille, la mémoire de ceux qui nous étaient proches et fleuri leurs tombes, cette fête est avant tout la célébration joyeuse de tous les saints, de toutes celles et tous ceux qui se sont engagés à la suite du Christ portés par leur foi !
        Deux idées fixes embarrassent notre cerveau et justifient trop souvent notre manque d’engagement sur le chemin de la sainteté :
        Premièrement, Rome a beau sanctifier certains de nos contemporains, la sainteté semble irréfragablement rattachée au passé lointain.
        Deuxièmement, Dieu soit loué, la sainteté ce n’est pas pour moi. C’est une exclusivité réservée à une petite élite qui dotée d’une force héroïque et au prix de sacrifices épuisants conquiert la qualité de saint.
        Aussi, la question anodine de la jeune journaliste Marie : « La sainteté c’est pour les héros ou pour moi ? » mérite réflexion.
        Afin de vous éviter dans un premier temps de vous plonger dans les très intéressantes, volumineuses et coûteuses hagiographies de saints disponibles à la librairie Saint-Paul, notre auteur vous fournit ce livret sorte de prolégomènes de la « science de la sainteté ».
        Qu’est-ce que la sainteté ? Qui sont les saints ? Comment ont-ils vécu ? Quelles furent leurs œuvres ?
        La lecture terminée, si vous ne vous êtes pas encore engagé vers la sainteté, vous disposerez au moins des lauriers qui couronnent la connaissance des honnêtes hommes du XXIème siècle.



Artège

        Ce petit livre élégant retrace par la poésie la vie de Marie, de l’immaculée conception à l’assomption en passant par Marie et Jésus dans la crèche, la présentation de Jésus au temple, la Passion.
        Le choix des poètes retenus prouve combien à travers les âges Marie a éclairé et inspiré ces passeurs de mots si vivants qu’ils nourrissent encore aujourd’hui notre esprit et habitent nos prières.
        Chacun des écrivains retenus bénéficie d’une brève biographie contextualisant le poème cité.
        Pour goûter avant même d’acquérir ou offrir ce livre voici le commencement du poème de Marguerite de Navarre (1492-1549) « Marie parle à son enfant nouveau-né » : « O mon enfant ! Est-il vrai que je vois ce que longtemps tant désiré j’avais ? Dieu avec nous, vérité, vie et voie en corps mortel ! Foi là-dessous me le montre immortel ».



MAME
35,00 €

        Pour 35€ seulement vous ferez un magnifique cadeau de noël en offrant le regard de Michel Feuillet sur le peintre et la peinture si poétique et inspirée de Fra Angelico (1395-1455) maître de la Renaissance florentine.
        Ce livre est un voyage dans le domaine de la foi de ce peintre du Quattrocento qui révèle, outre la précision et la force de son trait, la lumière vitale et conquérante dans tous les domaines et sur tous les sujets.
        Le livre est composé de deux chapitres richement illustrés intitulés respectivement : le Maître de l’Annonciation et au seuil de l’invisible.
        Il constitue l’aboutissement d’une longue fréquentation avec le peintre en forme de méditation devant sa peinture.
        « Les peintures de Fra Angelico… incitent ceux qui sont capables de s’y ouvrir à une conversion du regard, elles leur permettent de voir au-delà, au-dedans… ».
        Croyez-moi après s’être laissé porter à tourner les pages de cet album, nous sommes tous capables de voir l’invisible dans le visible.



LA CLE DES COEURS

GOUGAUD/HENRI

ALBIN MICHEL
23,00 €

Mystérieusement la forme du conte semble aujourd’hui exclusivement réservée aux enfants. Ils ne s’en plaignent pas, bien au contraire ils apprennent en rêvant, en souriant ou en frissonnant. Ils puisent leurs leçons de vie dans ces histoires ou naturellement ils savent deviner entre les lignes !
Nous les adultes devrions en faire autant. La brièveté et la forme littéraire étudiée et soignée qui conviennent au conte sont des atouts majeurs dans notre société chronophage qui chasse la beauté comme l’étalon d’un autre âge lui préférant souvent l’utile, le consommable, l’éphémère.
Henri Gourgaud, un maître du genre en publie 75 ! Il faut avouer que la source de son inspiration est inépuisable, le thème universel, la matière palpitante.
L’auteur mieux que quiconque tient ce discours, véritable invitation à faire de son recueil un livre de chevet : « Vous qui lisez ces lignes, vous avez désormais auprès de vous non point un livre, mais le compagnon de vos secrets et de vos rêves ».



JEANNE ET LEON. LES BLOY. HIST

DE PELICHY NATHALIE

CERF
29,00 €

Au moment où nous commémorons le centième anniversaire de sa disparition (1846-1917), Natacha Galpérine publie un essai richement documenté en forme d’hommage éclairé et vivant à Léon Bloy ainsi qu’à sa femme Jeanne.
L’arrière petite- fille du grand écrivain réussit à insuffler par ses judicieuses et abondantes citations la force littéraire et intellectuelle animant les écrits de ce catholique de braises.
Ainsi, que vous soyez ou non un fin connaisseur de l’œuvre de Léon Bloy vous pourrez naviguer sans aucune difficulté dans la vie et les écrits de ce couple prédestiné, voué à la plus grande gloire de Dieu.
Pour mieux saisir les blessures infligées par les épreuves du temps à Jeanne et Léon Bloy, Natacha Galpérine ne manque jamais à ce qu’elle semble avoir fait son devoir : contextualiser et ressituer historiquement les évènements et l’ambiance de l’époque.
Je garde l’apport essentiel de ce texte pour la fin en vous indiquant que l’essai prouve indéniablement la collaboration de Jeanne au travail intellectuel de son mari. La richesse et la précision de la correspondance ainsi que les nombreux témoignages qui émaillent cet essai corroborent année après année cette union d’intention.