Vous n'êtes pas connecté


Votre fin de semaine en livres



Votre fin de semaine en Livres devient la chronique des livres pour votre été ! Les suggestions  de vos libraires pour charger utilement votre valise. Cette semaine CHRISTOPHE recommande :

14 juillet

L’épais roman de McInerney (490 pages) est idéal pour un long et excellent moment de lecture.
L’auteur nous conduit avec une délectation évidente, partagée par le lecteur, dans l’intimité d’un couple de la cinquantaine vivant à New-York – plus précisément un loft à Tibeca – lieu chic et d’exception s’il en est.
En apparence Russell et Corrine continuent d’incarner le rêve américain, la réussite sociale et personnelle. Lui dirige une maison d’édition, elle travaille pour venir en aide aux plus démunis. Ils sont de toutes les sorties réservées à la haute société américaine et à ceux qui ont tout réussi dans la vie. Malheureusement, si à l’extérieur tout brille et scintille, à l’intérieur leur existence se terni.
Nos protagonistes sont déstabilisés et ressentent personnellement les hésitations d’une société fragilisée par les tragiques évènements du 11 septembre 2001 et en proie à la crise des subprimes.
Jouant très habilement avec la progression de l’histoire en laissant au lecteur le temps de s’imprégner et de découvrir la vie du couple et de son entourage, nous ressentons l’érosion de l’envie, les difficultés à vivre à deux après tant d’années, les rêves déçus, les difficultés à réaliser les projets personnels ou professionnels.
Ces années ne sont pas glorieuses sans pour autant être inintéressantes. Elles sont simplement ordinaires et fades. C’est bien cela qui trouble l’aspiration naturelle à une vie trépidante, mordante et remplie d’aventures.
Le portrait de la ville et des États-Unis est précis, subtil, parfois décapant mais toujours humain et plein d’humour. Il nous conduit inévitablement à revisiter nos existences.


Extrait de :

LES JOURS ENFUIS

MCINERNEY JAY - (OLIVIER)

22,50 €



14 juillet

C’est vers un autre auteur américain, Hemingway, que je vous propose de poursuivre vos lectures d’été. (Pour les amateurs, une nouvelle traduction de : « Le vieil homme et la mer » signée Philippe Jaworski a paru en mai dernier chez Gallimard).
Si, éloigné de la capitale vous ressentez un manque ou une absence, ce roman publié en anglais en 1926 vous plongera dans les rues d’un Paris intellectuel sillonnées de préférence la nuit par des américains en quête de divertissements. Ils constituèrent la désormais fameuse « génération perdue », celle qui peupla l'entre-deux-guerres. Leurs noms appartiennent au panthéon de la littérature : Dos Passos, Fitzgerald, Ezra Pound, Steinbeck… Ils aimaient se retrouver à la librairie Shakespeare & Co fondée par Sylvia Beach et passer du temps dans les cafés du Boulevard Montparnasse. C’est un art de vivre ou d’oublier ce que furent les atrocités de la Première Guerre mondiale. Par le lourd tribut de leur présence dans les combats, les américians n’avaient-ils pas gagné le droit de séjourner en France et en Europe ?
Par son ton, Hemingway rend palpable au lecteur les sentiments éprouvés par les protagonistes de l’histoire. Au-delà de l’indolence ou de l’insolence de leurs comportements se construit une histoire littéraire et culturelle.
Ce portrait de Paris puis de l’Espagne est captivant.


Extrait de :

LE SOLEIL SE LEVE AUSSI

Hemingway Ernest - (Gallimard)

7,20 €


14 juillet

Voici un roman enlevé qui met en scène la France du XVIIIème siècle où Paris est le théâtre d’un débat d’idées passionnant. Les hommes s’y affrontent avec force pour faire triompher leurs convictions qui seront réunies dans une œuvre de référence composée de 28 tomes : l’Encyclopédie de Diderot et d’Alembert.
Vénérée ou honnie, l’Encyclopédie est l’objet de toutes les attentions. En Espagne, L’académie brave une interdiction et dépêche deux émissaires en France pour s’emparer de ce butin philosophique. Leur mission les amène dans un Paris prérévolutionnaire agité où les pensées bouillonnent et se heurtent sans retenue.
Il n’est donc pas étonnant que le romancier espagnol Arturo Pérez Reverte ai souhaité s’approprier cette bataille intellectuelle pour la transformer en un roman d’aventure qu’il n’est plus possible de quitter.
Une fougue littéraire servie par une connaissance encyclopédique !


Extrait de :

DEUX HOMMES DE BIEN

PEREZ-REVERTE/ARTURO - (SEUIL)

22,50 €


Infos disponibilité


En stock : Livré sous 24 à 48h ou retrait en librairie immédiatement.


En stock : Livré sous 8 à 10 jours env. ou retrait ultérieur en librairie.


Article non disponible