Vous n'êtes pas connecté


Votre fin de semaine En livres



Quelques titres agrémentés d'un commentaire bref et précis. Une possibilité de choisir mieux et rapidement les livres de votre week-end ! Cette semaine, Christophe vous recommande :

6 mars 2020

Au tout début du XXème siècle les Etats-Unis d’Amérique apparaissent comme un continent brillant, rutilant, sentant le neuf. Les américains veulent imposer leurs valeurs au reste du monde.
 C’est certain, désormais l’argent assurera le bonheur de tous !
Mais la nuit américaine recèle bien des zones d’ombre dans lesquelles le personnage central de notre roman le Docteur Horace Frink - récemment converti à la psychanalyse - nage en cherchant à quel bastingage il va bien pouvoir s’accrocher et vers quel rivage se diriger.
 Le romancier Pierre Péju s’est plongé dans cette Amérique en cherchant à s’approcher au plus près du cœur de l’œil de cette nuit cyclone et entraine le lecteur dans sa troublante immersion.
En suivant les pas de ce jeune médecin adepte de l’hypnose et fasciné par les nouvelles méthodes préconisées par la psychanalyse le lecteur découvre comment les idées de Freud, de Jung et de Ferenczi vont pénétrer le Nouveau Monde.
« Avec certains patients je pratique la méthode freudienne. La psychanalyse. Les rêves, les mots c’est sa matière première. La diablerie c’est que chaque mensonge cache une vérité ».
Quand en 1909 Sigmund Freud vient donner une série de conférences à la Clark University, le Docteur Frink lui sert de guide pour visiter New-York comme Freud lui servira de guide pour s’approprier la psychanalyse. C’est pour le lecteur la plus sure des façons d’approcher le maître promoteur de la catharsis et de savoir qui il est et comment il se comporte.
Malicieux, les médecins des âmes et de l’esprit débarquent du vieux continent avec pour bagages leurs idées révolutionnaires. Ils veulent remettre au centre de leurs investigations l’individu et sa sexualité, l’inconscient, la psychologie infantile, les psychoses et le refoulement.
 La société américaine arrogante et puritaine, si sûre d’elle-même se trouve soudain malmenée.
S’engage alors une lutte entre les tenants de la culture classique venue d’Europe mais porteurs d’idées nouvelles favorisant l’intériorité et les américains cultivant une culture de masse écrasant tout ce qui n’est pas tourné vers la démonstration extérieure.
Pierre Péju dans ce roman soigneusement articulé couche sur le papier le patient Frink et le psychanalyse avec succès.
 Bientôt le personnage détricote sa vie et dépose devant le lecteur tous les matériaux avec lesquels il est construit. Histoires d’enfance, vie amoureuse, vocation et vie professionnelle. Le romancier psychanalyste se montre un attentif scrupuleux aux échos de la petite enfance d’Horace qui ne cessent de tinter. Il sonde et écoute au plus profond de Frink comment les rêves, les cauchemars et les d’obsessions de ses nuits grouillantes le font danser, comment les feux de son enfance continuent à brûler les vaisseaux de sa vie.
Bien vite les tourments de notre psychanalyste noircissent les chapitres de ce roman qui prend tout son temps pour affirmer son rythme. C’est le temps et le rythme indispensables à l’accomplissement d’une psychanalyse féconde. Si le docteur Frink s’est allongé inutilement sur le divan de Freud, il en va tout autrement quand il s’allonge sur celui de Pierre Péju.


Extrait de :

L'OEIL DE LA NUIT

PEJU, PIERRE - (GALLIMARD)

22,00 €



6 mars 2020

La calligraphie à ceci d’exceptionnel qu’elle est un langage sensible qui parle à tous bien qu’intelligible que par quelques-uns.
Elle s’avère être une forme d’art qui élève autant celui qui peint que celui qui regarde.
Le splendide album publié par l’Imprimerie Nationale nous révèle cet art d’écrire au pinceau en Chine.
Au-delà de l’esthétique et de l’aspect décoratif, l’album nous donne les clés de cet art en nous livrant les principes, les techniques, les styles, le contexte historique et même l’arrière-plan spirituel sous-tendant sa création.
3000 ans nous sont ainsi dévoilés avec de nombreuses illustrations.
« Pour ceux qui pratiquent suffisamment la calligraphie c’est l’activité humaine la plus rentable qui soit, en termes de satisfactions mentales et d’équilibre vital, sans compter la jouissance esthétique et le plaisir de communiquer avec un passé somptueux ».
Ce livre est une promenade éclairée et sensible sur les chemins de la découverte des idéogrammes dont la réalisation et la lecture mobilisent toute une histoire.


Extrait de :

CALLIGRAPHIE CHINOISE - L'ART DE L'ECRITURE AU PINCEAU

POLASTRON, LUCIEN XAVIER - (ACTES SUD)

49,00 €


Infos disponibilité


En stock : Livré sous 24 à 48h ou retrait en librairie immédiatement.


En stock : Livré sous 8 à 10 jours env. ou retrait ultérieur en librairie.


Article non disponible