Vous n'êtes pas connecté
Librairie Saint-Paul


PROUST, PRIX GONCOURT - UNE EMEUTE LITTERAIRE


PROUST, PRIX GONCOURT - UNE EMEUTE LITTERAIRE

Auteur : LAGET, THIERRY

Éditeur : GALLIMARD

Collection : BLANCHE

Date de parution : 04/04/2019

EAN13 : 9782072846786


Quatrième de couverture

10 décembre 1919 : le prix Goncourt est attribué à Marcel Proust pour A l'ombre des jeunes filles en fleurs. Aussitôt éclate un tonnerre de protestations : anciens combattants, pacifistes, réactionnaires, révolutionnaires, chacun se sent insulté par un livre qui, ressuscitant le temps perdu, semble dédaigner le temps présent. Pendant des semaines, Proust est vilipendé dans la presse, brocardé, injurié, menacé.
Son tort ? Ne plus être jeune, être riche, ne pas avoir fait la guerre, ne pas raconter la vie dans les tranchées. Retraçant l'histoire du prix et les manoeuvres en vue de son attribution à Proust, s'appuyant sur des documents inédits, dont il dévoile nombre d'extraits savoureux, Thierry Laget fait le récit d'un événement inouï - cette partie de chamboule-tout qui a déplacé le pôle magnétique de la littérature - et de l'émeute dont il a donné le signal.


Librairie Saint-Paul :

Si vous pensiez que les mœurs littéraires se sont récemment délitées et que les intentions des frères Goncourt ont été perverties avec le temps l’essai de Thierry Laget vous détrompera ! Ce livre contribue – s’il en était nécessaire – à nous acclimater à l’idée que dans ce domaine de l’esprit où seuls romans et littérature devraient avoir droit au chapitre, les arrangements entre amis et les agissements des coteries valent plus que l’art littéraire. Les écrivains et les critiques y apparaissent à l’égal des autres mortels y compris ceux siégeant sous la coupole.
Miracle ! Les dix bien qu’influencés voir inféodés par des courants de pensées politiques ou philosophiques finissent malgré tous leurs tripatouillages par couronner des écrivains et des titres de valeur. Evidemment pas à tous les coups mais suffisamment souvent pour pérenniser l’existence d’une institution fondée en 1892.
Il en est ainsi le 10 décembre 1919 lorsque les membres du prix Goncourt récompensent Marcel Proust pour « A l’ombre des jeunes filles en fleurs ».
En nous racontant avec beaucoup de subtilités, d’humour et de précisions les circonstances qui ont prévalues à l’attribution du prix à Proust, Thierry Laget brosse un portrait réaliste et truculent de la vie littéraire parisienne. L’arrivée des prix littéraires s’avère le commencement d’une aventure pleine de suspens. C’est que le prix Goncourt est doté et qu’il aiguise bien des convoitises. Sa perspective suscite donc la conception de stratégies et l’agencement de manœuvres qui nous sont décrites par le menu et nous tiennent en haleine comme elles ont en leur temps réservé leurs lots de surprises.
Marcel Proust apparait curieusement un familier de ces mœurs malgré sa vie de retraite dictée par la maladie et les exigences du travail. L’écrivain se montre impliqué à faire connaître ses livres. En habile manœuvrier, il demeure en lien avec ses hérauts extérieurs, ses factotums qui lui servent d’observateurs et de leviers.
Je confesse volontiers que loin d’être déçu et effrayé par ces arrangements je m’en délecte certain que si le prix Goncourt de l’année ne récompensera peut-être pas l’histoire la plus passionnante du meilleur roman son attribution génèrera à coup sûr des tribulations passionnantes.
Que la vie littéraire serait morne et plate sans ses combinaisons qui habillent de mille feux des textes souvent plus pales que brillants. Il leur faut tous ses artifices pour que Paris et ses prix littéraires restent une fête à laquelle nous souhaitons participer.

19,50 €

En stock
Expédié sous 48h ou retrait en librairie immédiatement.

Envoyer à un ami