Vous n'êtes pas connecté


LE DEBAT CONFISQUE

LE DEBAT CONFISQUE

CHRISTIAN FLAVIGNY

SALVATOR

17,90 €

PIE XII - UN PAPE POUR LA FRANCE

PIE XII - UN PAPE POUR LA FRANCE

LE MOAL FREDERIC

CERF

24,00 €

AU SOLEIL DE DIEU

AU SOLEIL DE DIEU

PAPE FRANCOIS

PEUPLE LIBRE

8,50 €

LE MOMENT CONTEMPLATIF

LE MOMENT CONTEMPLATIF

LAVIGNE JEAN-CLAUDE

CERF

19,00 €

OUF ! MAMAN PART AU COUVENT

OUF ! MAMAN PART AU COUVENT

COMBE STEPHANIE

QUASAR

14,00 €

POURQUOI SONT-ILS ENTRES DANS L'HISTOIRE ?

POURQUOI SONT-ILS ENTRES DANS L'HISTOIRE...

BERN STEPHANE

ALBIN MICHEL

19,90 €

LE CANTIQUE DES CANTIQUES

LE CANTIQUE DES CANTIQUES

ANONYME

CERF

35,00 €

HISTOIRE DE DRESDE

HISTOIRE DE DRESDE

MEYER PHILIPPE

CNRS

23,00 €

COMMUNICATION ET COMMUNION

COMMUNICATION ET COMMUNION

PAPE FRANCOIS

Lgdj

18,00 €

Nous avons lu et aimé

COCTEAU SUR LE RIVAGE

17,00 €

COCTEAU SUR LE RIVAGE

RASIMI OLIVIER

ARLEA


La grâce poétique d’Olivier Rasimi rend hommage au génie littéraire d’un Raymond Radiguet mort à 20 ans emporté de l’autre côté du rivage, au paradis où les mots règnent sans partage et rayonnent à l’infini.

Jean Cocteau pénètre alors l’empire d’une nuit sombre et douloureuse qu’aucun jour ne semble apte à briser, qu’aucun ciel et qu’aucune lumière ne parviennent à dissiper durablement. Ses rêves s’étirent en épousant les formes des brumes incandescentes de l’opium et ses voyages échouent à extraire l’écrivain de son exil sur terre.

La pureté naturelle de son refuge inondé du soleil irradiant de Villefranche-sur-Mer à quelques coudées de Nice heurte la carapace de l’écrivain retiré pour un temps du monde avec lequel il aime frayer.

« D’ici on voit l’Estérel, et jusqu’au cap d’Antibes. Les palmiers balancent leur tête au vent. Les vagues roulent les galets brûlants. Un air délicieux et tiède caresse leur visage. Ce pays est un paradis, une conque de lumière posée contre la mort, une aurore permanente que Cocteau ne veut plus quitter ».

Olivier Rasimi peint la peine et dit l’amitié tissée entre ces hommes et ces femmes réunis par l’art pour chanter le beau. Missia Sert, Coco Chanel accompagnent l’enfant jusqu’à la douane de son ciel, Max Jacob, Picasso, George Auric et leurs amis quittant le Bœuf sur le Toit visitent Cocteau sur le rivage.

A la pointe, en apothéose, plus ardent que les rayonnements des astres, Dieu fait de Jacques et Raissa Maritain ses passeurs. Cocteau prie, Maurice Sachs se fait baptiser. Dieu règne et accomplit son œuvre ouvrant ses bras secourables dans lesquels le poète se blottit pour trouver la force de vivre ici-bas encore et sourit.

Ce livre est un don offert au lecteur où les mots transpercent son cœur et cicatrisent les plaies presque encore souffrantes du poète abandonné.

Lire la suite

LA PIERRE ET LE VENT

17,90 €

LA PIERRE ET LE VENT

LE GUILLOU PHILIPPE

TALLANDIER


Le récit de Philippe Le Guillou est d’une clarté profonde qui donne à voir les enracinements de sa foi et de son espérance. Il est porté par le vent de l’Esprit et les mots y sont polis sur la pierre du baptistère de l’église de son village natal en Bretagne où il fut baptisé, l’église du Faou.
« Belle cuve de pierre ocre avec sur ses flancs l’inscription des quatre fleuves du paradis terrestre ».
Cette église concentre aux yeux de l’écrivain « toutes les qualités qui sont celles du christianisme, l’enracinement, l’ancrage, la force, la solidité et la tentation de l’ailleurs ».
Cette entrée par l’église du Faou dans la maison des chrétiens - ce foyer catholique - inaugure le pèlerinage de l’écrivain. Il l’a conduit des commencements jusques à aujourd’hui à répéter ses haltes dans ces monuments de prières : églises, abbatiales, cathédrales, chapelles. Ce sont des lieux de transmission de la foi et de ressourcement taillés dans la pierre et le bois où s’élèvent vers le ciel, au cœur de ces arches d’accueil de nos espérances, de nos frilosités et de nos peines, les statues de nos saints qu’il vénère.
« Statues des églises qui avaient à mes yeux une puissance qui dépassait leur seule vertu décorative ou esthétique ».
Elles ont pour nom les églises du Faou et de Rumengol, Saint-Mathieu de Morlaix, Saint Eustache, la Basilique Saint-Pierre et beaucoup d’autres encore.
 C’est que probablement sans maison il ne peut y avoir de famille et sans église de catholique.
 Ce récit se révèle sans aucun doute un magnifique engagement de foi, une œuvre de passeur et une manifestation de fidélité envers l’église catholique.
L’homme y occupe une place centrale et l’écrivain rappelle que « la sainteté prend souche dans l’humain ».
« Le christianisme était avant tout affaire de tradition et d’histoire, de legs et de promesse, de redite et de transmission ».
Les rencontres y sont essentielles et fondatrices. La première qui retient l’attention est celle avec Monseigneur Jullien. Philippe Le Guillou nous confie qu’elle « avait ouvert un autre chemin, une brèche, une force irrépressible qui quelques semaines plus tard me ferait soudain prendre la route de l’église où je n’avais plus mis les pieds depuis plus de dix ans ». Mais la rencontre primordiale à mes yeux et ô combien poignante est celle avec Anna, la grand-mère de l’écrivain, qui réussit à transmettre sa foi par son chant.
« C’est la Semaine sainte. La foi d’Anna est forte, d’un bloc, peu sujette aux remises en question. Elle s’exprime dans la marche, la prière et le chant… Voici qu’elle se met à chanter, pas un chant de louange, pas un hymne à la beauté du monde renaissant. Ce qu’elle chante me bouleverse et j’entends encore sa voix près de cinquante après, comme si c’était hier. Elle dit les paroles de l’Eglise en cette semaine peineuse, “ Ô Croix dressée sur le monde. Ô Croix de Jésus-Christ ” ».
Touche après touche s’écrit le sanctuaire intime de l’écrivain. Nous y sommes ses invités dans une forme communion entre paroissiens d’une même église universelle. C’est la marque de la confiance ultime de Philippe Le Guillou dans ses frères, un acte de partage.
De brefs chapitres successifs évoquent tour à tour les grandes fêtes religieuses de Noël et de Pâques, son admiration pour les Papes avec les portraits saisissants et ciselés de Jean-Paul II ou de François, la liturgie, les rites et la vie peineuse ou emplie d’espoir de nos communautés catholiques, de nos églises et de nos pratiques religieuses.
Dès les premiers mots j’ai adhéré à cette évocation puissante du « ce que je crois » de Philippe Le Guillou. Son récit si personnel touche par sa densité d’émotions et irrigue une foi fertilisante pour le lecteur. Il est tendrement amené à s’interroger sur le socle de ses croyances, à réfléchir sur la vie de son église ou à se questionner sur son indifférence à la transcendance et à la spiritualité. Où qu’il se trouve, où qu’il en soit de sa vie, le lecteur se sent appelé à vibrer, à entrer en marche, à se dire que si un seul homme peut nourrir sa vie de la parole du Christ, il peut lui aussi y trouver le levain de son espérance et son chemin vers la lumière.

Lire la suite

- Chants religieux -

MUSIQUES POUR LE MARIAGE

MUSIQUES POUR LE MARIAGE

COLLECTIF

ADF MUSIQUE

14,90 €

- Chants religieux -

MUSIQUES POUR LE BAPTEME

MUSIQUES POUR LE BAPTEME

COLLECTIF

ADF MUSIQUE

14,90 €

- Pour les enfants -

LA PAROLE DES ANIMAUX

LA PAROLE DES ANIMAUX

MANNICK ET JO

ADF MUSIQUE

10,00 €

- Pour les enfants -

LES TRESORS DE STUDIO SM - CHANSONS ET COMPTINES

LES TRESORS DE STUDIO SM - CHANSONS ET C...

COLLECTIF

STUDIO SM

16,90 €

- Chants religieux -

EX TENEBRIS - CD

EX TENEBRIS - CD

COLLECTIF

JADE

15,00 €

- Films -

VICTOR - DVD

VICTOR - DVD

BRANDON DICKERSON

SAJEPROD

19,50 €

- Films -

PAUL DE TARSE - DVD LA BIBLE - EPISODE 12

PAUL DE TARSE - DVD LA BIBLE - EPISODE 1...

ROGER YOUNG

SAJEPROD

14,99 €

- Documentaires -

MONASTERES D'EUROPE - DVD

MONASTERES D'EUROPE - DVD

DEBS JACQUES

ARTE

20,00 €

Nos catalogues interactifs

Parcours catéchétiques 2018-2019

Parcours catéchétiques 2018-2019

Lire
Catalogue papeterie Médiaspaul

Catalogue papeterie Médiaspaul

Lire
La Bible Traduction officielle liturgique

La Bible Traduction officielle liturgique

Lire